Yengong

Pour ceux qui aiment la poésie ! Et vivre dans le souffle des lettres, qui nous amènent dans un autre univers !

 

Sous le porche de Notre Dame 18 septembre 2013

Classé dans : Poésie — Yengong @ 17 h 47 min

Quand au matin levant, sur Paris endormi

Le soleil se lève et commence sa ronde

Quand en te levant, seul tu étais parti

Tu m’as laissé perdue dans l’effroyable monde

Et tes mots te reviennent, douleurs insurmontables

La vie m’est devenue noire, la douceur détestable

Meurtrie par l’absence de tes mots

La meilleure vie pour moi serait le long repos

L’aiguille tic l’aiguille tac et le cœur bat encore

La vie glisse la mort claque pour que tu m’aimes encore

Pour que tout l’abandon ne soit qu’un seul souvenir

Que te voir à son bras ne me fasse plus souffrir

Le repos éternel sous les gargouilles de pierre

Quand ma vie se dévore par l’appel des chimères

Vient à moi et repart ; le porche de Notre Dame

De l’attente je suis lasse seule me sauve la flamme

 

1 Commentaire

  1.  
    Jade
    Jade écrit:

    Oh – MON – DIEU *______*

Répondre Jade Annuler la réponse.

 
 

Les bons Mo de Gi |
l'homme_impressionnant |
Compflubofsen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lysblanc
| Morrsedestpo
| Cabtaigueclos