Yengong

Pour ceux qui aiment la poésie ! Et vivre dans le souffle des lettres, qui nous amènent dans un autre univers !

 

Deuxième citation 18 septembre 2013

Classé dans : Textes — Yengong @ 17 h 18 min

« La vie n’est qu’un jeu qui consiste à exceller dans l’art de faire semblant et d’y être précisément le meilleur »

Pas de moi, d’un livre, « Rien ».

Alice

 

 

Proverbe inventé 17 septembre 2013

Classé dans : Textes — Yengong @ 19 h 37 min

La vie est un fil tendu au dessus d’un gouffre abyssal de tristesse. Funambules insouciants, nous y avançons sans nous douter un seul instant qu’un seul faux pas suffit à nous faire basculer dans le vide. Cependant, n’oublions pas que même si l’on tombe, un oiseau nommé espoir pourra nous ramener vers le ciel.

Alice Bélithraviel

 

 

Concours Photo 2

Classé dans : Les concours — Yengong @ 19 h 33 min

Ici sous l’eau profonde, je regarde le temps

Le tonnerre qui gronde annonce le néant

Le soleil luit encore mais va-t-il tenir ?

Le crépuscule est fort et incertain l’avenir

Sous une bulle je vois les douleurs de la Terre

Les souvenirs l’émoi la froideur de l’hiver

La nuit va-t-elle jaillir en un ultime instant ?

Devons nous pour construire détruire le présent ?

Sur l’arête d’une lame sur le flanc d’une falaise

La vie ses vagues à l’âme insondable fournaise

Me font tout oublier me font plus rien comprendre

Apprendre à écouter et savoir se méprendre

Sur le passé mortel et sur l’avenir sombre

Les grandes tours de Babel et les coulisses d’ombre

D’un monde qui s’encourage à se détruire lui-même

D’un monde ou chacun nage et s’occupe de soi même

Ici sous l’eau profonde je regarde la vie

Et que sera le monde une fois nous partis ?

 

Alice

 

 

Le sens de la vie

Classé dans : Poésie — Yengong @ 19 h 24 min

Découvrir le sens

Des mots sur une page

Retrouver la présence

Des couleurs, des images

Colorer l’arc en ciel

Avec les couleurs de nuit

Voir le ciel et la plaine

L’amour et l’infini

Sur les plaines canadiennes

Voir la vie et les choses

Sur les rives de la Seine

Connaitre enfin l’osmose

Et la vie sous mes pieds

L’avenir sur mes pas

Découvrir le passé

Obéir au trépas

 

Alice Belithraviel

 

 

Equilibre

Classé dans : Poésie — Yengong @ 19 h 19 min

Nous marchons sur un fil

Un gouffre sous nos pas

Nous marchons sur le fil

Tu es là devant moi

Et les gouttes qui perlent

Du fin fond de mon cœur

Passent les minutes, brêves,

Sur les voies du bonheur

Quand il faut s’accrocher

Pour continuer à vivre

Quand l’amour fait rêver

Quand la vie fait survivre

Je continue à marcher

Sanas peur et sans relache

Oui pour ne rien lâcher

Et retrouver ta trace

Du fin fond des étoiles

Du début de l’univers

J’inventerais une toile

Pour cette nouvelle Terre.

 

 

2e Concours de poésie 13 septembre 2013

Classé dans : Les concours — Yengong @ 19 h 57 min

2e Concours de poésie  dans Les concours       ou dans Les concours

Bonjours a tous !

je vous présente le sujet de ce 2e concours 2013,

c’est simple il s’agit d’écrire un poème sur une de ces deux photo.

Les 10 meilleurs poème seront publier sur le blog comme convenu par l’équipe qui jugera les poème.N’hésitez surtout pas à m’envoyer vos dessin à l’adresse mail suivante:
alixousaintgilles@gmail.com

Bonne chance à tous !

 

 

 

De Alice belithraviel 25 mars 2013

Classé dans : Poésie — Yengong @ 18 h 01 min

Je ne veux pas parler
Je ne veux pas partir
Je veux juste dormir
Avec mon plus beau rêve
En ligne de mire
Je ne peux pas pleurer
Je ne peux pas m’enfuir
Car je suis reliée à lui
Par un lien inextinguible
Pour toujours et pour la vie

 

 

un réve

Classé dans : Poésie — Yengong @ 13 h 22 min

les feuilles se baladent et moi je me promène poussé par le vent soufflant au sol et baléille les poussières, je m’éclipse dans des ruels sans compté les pas je monte les marches sans en voir la fin m’en remettant à mon instinct, j’aboutis à un chemin tracé par un fil de lumière la poignée tournée, les sens bouleversés,                                                                                                                                                                                                                                                le reguard transpercé la respiration troublée.                                                                                                                                                                       Immobiliser par un souffle qui m’emporte dans les airs toucher les rayons du soleil les oiseaux blancs effacer par les nuages le vide sous mes pieds m’emportent dans les étoiles, les planètes plus brillantes les unes que les autres s’éteignent chacune son tour. il n’en reste plus qu’une, plus qu’une toute petite étoile qui brille de mille feux, là où éclos une rose sous un dôme de cristal, il y a aussi un petit garçon faisant la même taille que la fleur enchanteresse aux pétales d’or rouge. je saute de poussière en poussière jusqu’à enfin pausser le pied sur cette terre qui paraît si irréelle.le garçon se retourna brusquement et ouvrit ses yeux d’un violet qui entraina la chute de ce petit paradie en étoile filante dans les astres lointains qui m’agrippèrent de leurs mains, ils me soulevèrent dans les cieux et me soufflèrent à mots doux » réveille-toi, le matin est là, le monde ne t’attendra pas ! »                                                                                                                           alix saint gilles

 

 

Shunku 4 mars 2013

Classé dans : Dessins — Yengong @ 13 h 00 min

Shunku dans Dessins image1-300x225

De Simon kouba

 

 

Mon arbre 22 février 2013

Classé dans : Dessins — Yengong @ 8 h 03 min

Mon arbre dans Dessins image1-300x225.

Alix saint gilles

 

12345
 
 

Les bons Mo de Gi |
l'homme_impressionnant |
Compflubofsen |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lysblanc
| Morrsedestpo
| Cabtaigueclos